Non au Mini TCE de Sarkozy

Publié le par comité 31

Sarkozy et l'Europe : une politique de Gribouille

Le cinquantenaire du traité de Rome va, sans nul doute, être l'occasion de faire tonner les grandes orgues de la bienpensance « européiste » : j'appelle ainsi l'idéologie de ceux qui, au nom de l'idée européenne, ont en réalité mis bas tout ce qui pouvait permettre l'émergence d'un acteur européen stratégique pour le XXIe siècle :

    •     suppression de fait du tarif extérieur commun ;
    •     politique commerciale ultra libre-échangiste du Commissaire Mandelson qui est prêt à sacrifier notre agriculture à l'OMC ;
    •     paralysie organisée de la politique monétaire qui fait de l'euro une monnaie surévaluée d'au moins 30 à 40 % par rapport au dollar, au yuan et au yen ;
    •     inféodation à l'OTAN et acceptation unilatérale par la Pologne et la Tchéquie du bouclier spatial américain.

A cet égard, M. Sarkozy fait une proposition très inquiétante : il veut reprendre dans un traité soumis au seul Parlement « le paquet institutionnel qui n'est contesté par personne ».

Or, la création d'un « ministère européen des Affaires Etrangères » ne saurait, en l'état actuel des rapports de forces entre les vingt-sept, qu'enchaîner un peu plus la politique extérieure de l'Europe en gestation à la diplomatie de Washington. Cette proposition doit être rejetée. Elle est de plus inepte : si la France veut revoir les dispositions du traité intéressant la politique monétaire, économique et sociale, et notamment les statuts de la Banque Centrale européenne, il est totalement contreproductif de gaspiller par avance ses munitions en accordant d'emblée à l'Allemagne tout ce qu'elle souhaite, c'est-à-dire « la substance » de la Constitution, sans faire de la partie institutionnelle une monnaie d'échange avec la partie économique et sociale du traité. Politique de Gribouille. Seul un nouveau référendum peut nous préserver de ce type de dérive.


Lundi 19 Mars 2007
Jean-Pierre Chevènement

Publié dans Économie et social

Commenter cet article