Marseillaise et drapeau bleu-blanc-rouge

Publié le par comité 31

« Reconquête républicaine » 

En faisant chanter la Marseillaise et en rappelant que le drapeau tricolore est celui du peuple français tout entier, Ségolène Royal reprend le terrain trop souvent abandonné par la gauche depuis des lustres à la droite et à l'extrême-droite. Elle ne vas pas « à la rencontre de leurs idées », comme se ridiculisent à le dire Sarkozy et Le Pen. Elle illustre en effet de la manière la plus claire une différence essentielle : elle affirme la valeur d'égalité, qui est au coeur du patriotisme républicain, contre les tenants des idéologies inégalitaire (Le Pen et Sarkozy) ou raciste (Le Pen).

Le ministre de l'Education Nationale qui a réintroduit en 1984 la Marseillaise dans le répertoire scolaire apprécie pleinement cette reconquête de la France par la gauche. Si cette reconquête est bien expliquée comme un retour aux sources de la République, elle marquera un tournant essentiel dans la campagne.

Communiqué de Jean-Pierre Chevènement à l'AFP, lundi 26 mars 2007.



Publié dans Économie et social

Commenter cet article

den85 11/01/2009 19:00

Bravo Chevènement et vive la République et vive la France!