Sarkozy tolère la violence selon son origine

Publié le par comité 31

Pas très républicain 

N. Sarkozy tolère mieux la violence des marins-pêcheurs que celle des cités. Celle des indépendantistes corses est pour lui une des voies du dialogue qu'il recherchait en 2003. M. Sarkozy n'est pas très républicain. Il oublie que la loi doit être la même pour tous, qu'on habite en banlieue ou au centre ville, voire à la campagne, à la mer comme à la montagne, sur une île comme sur le continent. Une même règle pour tous, voilà la République impartiale qui est la définition de « l'ordre juste ».

M. Sarkozy n'inspire pas confiance. Sa règle est à géométrie variable.

Jean-Pierre Chevènement  06 Avril 2007

Publié dans Économie et social

Commenter cet article