Le traité simplifié de Nicolas Sarkozy : un grave coup porté à l'indépendance de la France 22 Juin 2007

Publié le par comité 31


 Extrait de la dépêche AFP du 21 juin 2007.
 Le président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC), Jean-Pierre Chevènement, a dénoncé jeudi devant la presse à Belfort le projet de traité simplifié qui porte, selon lui, un «grave coup» à l'indépendance de la France.

 «M. Sarkozy est en train de négocier un traité qui réintroduit par la voie parlementaire un grand nombre de dispositions qui ont été rejetées par le suffrage universel», a déclaré l'ancien candidat à l'élection présidentielle de 2002, qui avait alors obtenu 5,33% des voix, au sujet de la proposition de Nicolas Sarkozy de faire adopter un traité simplifié limité aux questions institutionnelles au sommet européen de Bruxelles.

 «Je considère que faire l'Union Européenne à 27 signifie que nous nous résignons à obéir à une majorité atlantiste. C'est un grave coup porté à l'indépendance de la France», a-t-il poursuivi.

 «Si j'avais été élu député, je doute fort que j'aurais voté ce traité (prétendument) simplifié», a ajouté le candidat malheureux à l'élection législative.

Publié dans Économie et social

Commenter cet article