Appel à manifester

Publié le par comité 31

JEUDI 27 MAI à 14h

 

à TOULOUSE  


  MANIFESTATION UNITAIRE

POUR L' EMPLOI, LES SALAIRES, LES RETRAITES


  

à l'appel de l'intersyndicale

CGT, CFDT, FSU, Solidaires, UNSA


Tous mobilisés pour gagner

 

départ Place Arnaud Bernard

 

Le MRC 31 appelle ses militants et sympatisans à manifester ce jeudi 27 mai à 14 heures aux côtés des autres partis de gauche.

Il est signataire du communiqué de presse commun :

 

          Dans toute l’Europe la crise du capitalisme fait des ravages. Partout se mettent en place des politiques d’austérité voulant faire payer la crise aux salariés. La « réforme » des retraites, voulue par le gouvernement Sarkozy, en est le parfait exemple. Les partis de gauche signataires refusent de se laisser enfermer dans une logique qui aurait pour conséquence de casser, de fait, le système de retraite par répartition, gage de solidarité sociale et intergénérationnelle. Les femmes, les jeunes, tous ceux qui ont connu des périodes de chômage et de précarité seraient les premières victimes de cette réforme.

          

      Des solutions alternatives, porteuses de justice sociale et d’efficacité, existent pourtant. Ces solutions sont fondées sur une meilleure répartition des richesses produites : la part consacrée aux salaires ayant subi une baisse de plus de 8 points au cours des dernières décennies au profit des dividendes versés aux actionnaires. Il s’agit donc d’augmenter les ressources de financement de la protection sociale en mettant à contribution les revenus du capital.

 

Nous proposons :

  • la taxation des produits financiers qui ne participent pas aujourd’hui à la nécessaire solidarité nationale,

  • l’augmentation des prélèvements sur les bonus et les stock-options

  • la mise en œuvre d’une vraie politique de l’emploi, notamment chez les jeunes et les 50/60 ans.

Nous appelons les salariés, chômeurs, précaires, jeunes, retraités à se mobiliser et à participer massivement à la manifestation du jeudi 27 mai, à l’appel des organisations syndicales, pour :

  • le maintien de l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans en garantissant et en confortant le niveau des pensions,

  • la prise en compte des années de formation (les jeunes ne devant pas être pénalisés par leur entrée plus tardive dans la vie professionnelle)

  • la réduction des inégalités entre les pensions des femmes et des hommes

  • le droit à un départ anticipé pour celles et ceux qui ont commencé à travailler tôt et/ou ont été astreints à des travaux pénibles.

Publié dans Économie et social

Commenter cet article

David CABAS 31/05/2010 01:34




Connaissez vous la loi Giscard Pompidou et le Traité de Maastrich ?


 


Alors que les bourses chutent, que l'Euro est à l agonie, que les plans d'austérités se multiplie à travers l'Europe, il serait sage de connaître les vrais raisons de l'augmentation de la dette !


 


Le bon sens commun voudrait que la dette soit du à trop de sociale, trop de santé, trop de services publiques, trop de fonctionnaires, trop de retraites. Nos responsables politique se font l'écho
d'un tel message et mettent en œuvre des plans sensés répondre aux problèmes de la dette !


 


Mais tout ceci est une arnaque : L'arnaque de la dette !


 


Jusqu'au 3 janvier 1973, la Banque de France avait le droit d'émettre du crédit à très bas taux d'intérêt afin de financer les besoins de l'état et d'investir dans les projets d'avenir !


 


Mais sous prétexte d'inflation, le gouvernent Giscard Pompidou a cru bon empêcher la Banque de France de faire son travail en transférant de fait le pouvoir aux banques privés. Et oui depuis
cette époque la France s'endette auprès des marchés financiers avec des taux d'intérêts élevés et c'est obligatoire pour tous les pays membres depuis Maastrich et les traités suivants!


 


En claire, ce sont les taux d'intérêts imposés sur la dette qui créer l'augmentation folle des dette publique !


 


L'alternative


 


Un retour au crédit publique productive, redonner le pouvoir au nation de battre monnaie afin de l'investir non dans les bulles spéculatives ou dans les jeux des casinos financiers mais bien dans
l'économie physique au service de la population et du travail humain.


 


Nous devons dire Non au chantage de l'empire de la finance de la City de Londre et de Wall Street à New York


 


Si tu veux rejoindre la bataille pour changer le système économique rejoins moi sur mon groupe : http://www.facebook.com/group.php?gid=104166076293247&ref=ts


 


David CABAS


david.cabas.over-blog.fr