REGIONALES : DEMANDEZ LE PROGRAMME suite...

Publié le par comité 31



UN PROJET SOCIAL ECOLOGIQUE ET CULTUREL

 

 

          Au delà des polémiques mesquines qui se développent en fin de campagne, Martin Malvy continue à développer inlassablement son projet en l'appuyant sur la solidité de son bilan.

Martin-Malvy.jpg


 

LA REGION SOLIDAIRE

 

          Les mauvais coups portés par gouvernement aux fondements de notre pacte républicain et les effets de la crise financière demandent à la Région d'agir vigoureusement en faveur de la solidarité.

 

 

Pour la jeunesse

 

  • Ramener le billet TER à 1 € maximum pour les lycéens et apprentis dés la rentrée prochaine. Progressivement pour les étudiants.


  • Création d'une bourse pour les pensionnaires et d'un chèque hébergement pour les apprentis.


  • Création d'une Maison de la Santé pour les étudiants et d'un « pass mutuelle » pour les étudiants en difficulté.


  • la remise d'un ordinateur portable à tous les élèves de seconde dés la rentrée (sous condition de ressource)


Contre l'exclusion

  • Gratuité totale pour les demandeurs d'emploi de toutes les formations financées par la Région. Soit 26000 stages par an.

  • Aide à l'installation des médecins en milieu rural et doublement des bourses pour les étudiants en médecine qui s'engagent à exercer en zones sous médicalisées.

  • Création d'antennes départementales de l'École de la 2ème chance.

Cette école, créée à Toulouse par la Région en 2003 s'adresse à ceux, âgés de 18 à 30 ans qui sont sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification.500 jeunes en ont déjà bénéficié. 70% en sont ressortis avec un emploi ou une formation qualifiante. Le projet prévoit la création d'une antenne dans chacun des départements.

  • Poursuivre le soutien à l'insertion par l'économie avec les associations de quartier.

L'exemple le plus notable de cette politique est Empalot Initiative Emploi qui avec l'aide de Conseil Régional a permis la création d'un millier d'emplois et de plus de 600 entreprises depuis 2004.

 

 

L'ENVIRONNEMENT ET LA QUALITE DE VIE

 

         Lors de la présentation du programme à la presse, le 12 février, Martin Malvy a particulièrement insisté sur ce chapitre. Probablement à cause du ton résolument agressif de Gérard Onesta dans cette campagne. Le président du Conseil Régional a rappelé que Midi Pyrénées a été la 1ère région à adopter l'Agenda 21, qu'elle est la 1ère région bio de France, qu'elle soutient spécifiquement 1300 agriculteurs de cette filière et qu'elle a contribué à l'équipement de 15000 bâtiments (publics ou privés) en chauffage thermique ou photovoltaïque.

 

 

Parmi les nombreuses mesures :


  • L'effort pour les repas bios dans la restauration des lycées sera porté à 3 millions de repas par an et concernera l'intégralité des établissements
  • La mise en place d'un fonds carbone de 2 millions pour la reforestation afin de compenser les émissions de CO2 lors des travaux d'infrastructure soutenus par la Région.

  • L'appel à projet européen pour l'implantation d'éco-industries.

  • La poursuite de l'aide à 8 associations qui organisent le co-voiturage par la création de nouvelles aires.


LE SOUTIEN AUX CREATIONS

 

           Le budget pour la culture, l'art et et les spectacles a augmenté de 55% durant les 6 dernières années.


Parmi les mesures les plus spectaculaires :


  • Un plan de soutien pour faciliter le passage au numérique des 200 salles de cinéma indépendantes que compte la région.

Il s'agit d'anticiper. Si la projection numérique n'est pas encore généralisée, les multiplexes ont déjà largement réaliser les investissements nécessaires pour sauter le pas

 

  • Création d'une École de formation aux métiers du spectacle.


  • Création d'un centre régional de la chanson



Au delà des grands axes et des exemples soulignés dans cet article et son prédécesseur, les programme complet est largement diffusé.

Et la mise en appétit est suffisante pour lancer notre appel :

 

LE 14 MARS

AUX URNES CITOYENS !!

VOTEZ EN BATAILLON...

 

Publié dans Elections régionales

Commenter cet article